OCTOBRE ROSE : LA GENDARMERIE PARTICIPE A LA LUTTE CONTRE LE CANCER

 

La Gendarmerie a organisé, dans la période du 14 au 23 octobre 2020,  sa première édition de journées dédiées à la lutte contre les cancers: « les 10 jours roses de la Gendarmerie nationale ». Cette activité hautement sociale pilotée par la division Genre en collaboration avec le service de santé, entre dans le cadre de la campagne d’octobre rose.

Des journées de dépistage gratuit des cancers du col de l’utérus et du sein avec une possibilité de mammographie se sont tenues à l’infirmerie de la caserne Samba Dièry Diallo au profit du personnel et de leur famille, des civiles mais également des membres d’autres corps notamment les Douanes et l’Administration  Pénitentiaire. Les opérations se sont déroulées avec l’intervention de l’éminent cancérologue, le docteur Abdoul Aziz KASSE venu s’entretenir avec le personnel médical avant le lancement des activités mais aussi avec la participation des membres de l’Association nationale des sages-femmes d’Etat du Sénégal, présentes tout au long des dix jours.

Le cancer, une des causes de décès les plus fréquentes chez les femmes, est devenu un enjeu majeur de santé publique.  Cette campagne arrive ainsi à point nommé et constitue un moyen de favoriser la prise de conscience sur ces maladies et d’informer sur l’importance du dépistage précoce et du suivi médical.

Le général de division Jean Baptiste TINE, Haut Commandant de la Gendarmerie et Directeur de la justice militaire a, lors de sa visite des opérations le mercredi 21 octobre, magnifié cette initiative qui constitue une première dans la Gendarmerie et a instruit au service de santé de réaliser le maximum de vaccin dans le cadre de la lutte contre le cancer du col de l’utérus. Il compte par ailleurs soutenir  les  efforts fournis dans ce domaine aux regards du nombre grandissant des effectifs féminins dans l’institution.

Au total six-cent-cinquante-trois (653) femmes ont pu gratuitement bénéficier de ces dépistages dont cent-un (101) en mammographie. Le docteur KASSE, en collaboration avec la Gendarmerie, compte poursuivre cette campagne avec un suivi médical de quelques cas particuliers.

 

 

Voir aussi...